translate traduire

Spécial Week-End Couple

3 Nuits 174 €
  • Chambre 1 LIT Couple équipée d'une salle de Bain et de toilettes.
  • Du vendredi 12h au lundi midi.

Archives

Éditions Pierre R. Muzas

Call Ways ®
Marque déposée et exploitée par Pierre R. Muzas, Éditeur Digital de Magazines & Revues

Fortes chaleurs : stop aux ouvertures intempestives des points d’eau incendie !

La France a connu ces dernières semaines des vagues de chaleur importantes. Dans le Val-de-Marne, un nouvel épisode est attendu ce mercredi 3 août, avec des températures maximales de 36 degrés. Les températures devraient ensuite baisser à partir du jeudi 4 août.

Face à ces phénomènes météorologiques, des ouvertures intempestives des points d’eau incendie, situés sur la voie publique, ont été constatées. Des poteaux et des bornes ont ainsi été vandalisés, donnant lieu à l’apparition de piscines improvisées en pleine rue.

Au-delà de la dégradation manifeste de biens publics, ces actes de vandalisme mettent directement en danger les usagers du domaine public ainsi que les riverains. En effet, une ouverture non légitime d’un point d’eau incendie entraîne une sollicitation intense et donc une chute de la pression du réseau d’eau potable qui limite la capacité d’intervention des sapeurs-pompiers et peut provoquer une rupture du service public de la défense extérieure contre l’incendie.

Par ailleurs, d’autres conséquences peuvent en découler :

  • Des blessures liées au débit et à la pression du jet d’eau (lésions, projection…) ;
  • Un risque d’électrocution si présence d’installations électriques à proximité ;
  • Des inondations des sous-sols des habitations alentour ;
  • Une coupure du réseau d’eau potable ;
  • Une entrave ou des perturbations de la circulation ;
  • Une surcharge des numéros d’appel d’urgence.

Sans compter l’impact négatif majeur en matière d’écologie : ouvrir une borne incendie sans motif légitime, ce sont des milliers de litres d’eau perdus dans la rue.

Afin de lutter contre ces pratiques, les patrouilles des polices nationale et municipale ont été renforcées. Si la Ville en appelle au civisme de chacun, il est par ailleurs rappelé que l’ouverture sans motif légitime d’un point d’eau incendie vous expose à des sanctions financières (jusqu’à 750 euros – article R. 644-6 du code pénal). De plus, la destruction, la dégradation ou la détérioration d’un bien d’utilité publique est passible d’une peine d’emprisonnement de cinq ans et de 75 000 euros d’amende (article 322-3 du code pénal).  

L’article Fortes chaleurs : stop aux ouvertures intempestives des points d’eau incendie ! est apparu en premier sur Maisons-Alfort.